Les préparatifs

 

Qu'emporter ? Version light ou pas ?

 

Nous arriverons en Martinique au Marin pour prendre possession de notre bateau vers le 11 Septembre 2014, après un tour de chauffe autour de la Martinique pour vérifier le bateau et ses équipements, nous devrons descendre très rapidement vers le Venezuela pour éviter la période cyclonique.

 

Pour aller vite, je préfère emporter tout ce dont nous aurons besoin durant les premiers mois du voyage, nos équipements spécifique, des victuailles typiquement franchouillardes.

Je décide d’emporter aussi du vin, les cadeaux d’anniversaires et de Noel, livres, jeux et une caisse de matériels pour l’île à Vaches (Voir notre rubrique).

 

Les plus que nous décidons d’emporter :

 

-Iridium + Abonnement.

-Matériel de plongée pour les enfants.

-Ecran supplémentaire pour films et Dessins animés.

-1 Disque Dur avec Mooouuultes films.

- Conserves "Maison" pour les fringalles.

---> Départ 1 palette de 1.5m3 de Bordeaux vers la Martinique le 21/08/2014.

 

 

 

 

 

Bonjour à tous,

 

En ce mois de mai 2014 ce sont les préparatifs qui occupent toutes nos pensées et quand même aussi nos bras.

 

Bref rappel de la naissance de ce projet :

Après plusieurs locations de mono, nous venions de louer pour la première fois un CATA aux antilles, avec un couple d'amis qui n'était jamais parti en en bateau... ça c'est super bien passé .... Il faut bien reconnaître que dans ces îles, le Cata a de gros avantages.

 

Avril 2010 : premier salon du multicoque à Lorient... et aussi visite de la famille Bretonne (ou l'inverse ).

 

Un temps superbe durant quatre jours sur le golfe du Morbihan, et une éruption plus tard (eyjafjöll), voilà un salon déserté par les visiteurs bloqués dans leurs aéroports respectifs, afin de nous offrir le calme et tout le temps nécessaire aux visites de tous les modèles présentés.

 

Nous venions aussi pour sentir l'air des pontons, croiser du monde, des rêveurs et d'autres...

 

Nous avions bien dans la tête l'idée de partir un jour vivre le type d'aventure que multicoque magazine, voiles et voiliers, bateaux, nous content chaque mois, ou que nous suivions régulièrement sur des blogs, comme beaucoup ... comme tant d'autres... un jour ... peut-être ... quand on pourra …Nous rêvions et après tout un salon c'est aussi fait pour ça.

 

C'est alors qu'au détour d'une énième visite de bateau, quelqu'un nous interpelle et nous pose LA QUESTION : " Alors c'est pour quand ? Avez-vous fixez une date de départ ? " et la question subsidiaire :" Avez-vous dressé la liste de ce qui vous empêcherait de partir ? "

 

Nous nous regardons, l'air un peu ahuri, .."ben...heu...non". Alors, plutôt que de visiter pour la dixième fois de la journée un cata , pourquoi ne pas nous installer au soleil (voir plus haut l'avis météo de ladite période), avec une bouteille de blanc, quelques bonnes huitres et se poser les bonnes questions.

 

L'envie nous l'avons.

 

Lui : depuis très longtemps, depuis qu'il préférait dessiner son bateau plutôt que de réviser son bac français ( un dériveur intégral de 13,20 m en AG4MC,avec roof panoramique, bulle façon joshua, un bateau tourdumondiste des années 85 quoi), et après avoir constaté qu'il n'était pas dégoûté de la mer malgré un aller-retour Deauville Cowes Deauville pendant lequel, surtout au retour, il avait dû rendre à la mer ce qui appartient à la mer, c'est à dire tout, la bière et les grains de riz pas assez cuit d'une magnifique salade...de riz , mais grain par grain c'est plus drôle, le pied attaché au poste de barre de ce fringuant sun légende 41 de l'association sportive de la préfecture de Police de Paris, puisque sur les cinq membres d'équipage, il n'en restait plus que deux de vaillants.... c'était long quand même.

 

Apprentissage avec un ami de la fac dans l'excellente école des "nés glands", ami perdu lors d'une croisière de trois semaines de pluies et autres joyeusetés en Normandie et en Bretagne, après à peine une semaine de nav, au lendemain d' une soirée trop arrosée d'un skipper trop imbibé qui, venant de croiser à guernesey un captain de la royale qui avait assuré la sécu du fasnet 79 ( respect 15 morts quand même ), course qu'il avait faite, répondit lorsque mon très cher ami lui demanda très gentiment pourquoi il ramenait tout l'équipage du bateau école dudit captain sur notre canot alors que sa copine essayait de dormir un peu parce qu'elle venait de se vider pendant deux jours et deux nuits , et que sa princesse ne ressemblait plus à rien :" m'emmerde pas , si t'es pas content la croisière paquet c'est le ponton d'à côté" ( il était vraiment bourré on était au mouillage ! ). Evidemment, il ne fallait pas lui dire deux fois...

 

Nouvel ami , nouvelles croisières ( mais sans fille cette fois, mais toujours en Bretagne et toujours avec un temps pourri ) et puis quelques petites expériences avec des couples d'amis mais sans jamais prendre la place de celui qui veut être le captain au risque de mettre en péril un fragile équilibre bien nécessaire à deux belles croisières en Corse puis en Grêce.

 

Encore quelques nav à la voile une semaine par ci , quinze jours par là , puis le plaisir d'avoir enfin son bateau sur le bassin d'Arcachon ( mais à moteur c'est plus rapide pour rentrer d'Arguin)....

 

Et une dernière petite croisière juste pour la demander en épousailles.

 

L'envie de quoi exactement : l'envie d'une parenthèse, d'un choix de liberté, de vivre un moment privilégier en famille avec les enfants un peu plus long que le temps des vacances, et d'un peu d'aventure ( mais pas trop quand même ). De sortir de cette longue autoroute qui nous mène de la fin des études ... à la retraite, de voir et montrer autre chose, et de se dire tout simplement qu'on est capable de vivre ses rêves.

 

Elle : On a qu'une vie... Et après avoir (beaucoup) travaillé, ne pas avoir profité des enfants et payé quelques milliers de factures, on se dit avec l'arrivée de la quarantaine : "Deux options, soit on continue comme ça...soit on fait un break et on va voir ailleurs".

Option 2 choisie, et à tous ceux qui nous demandent "Mais que vas-tu faire en rentrant ?" Je réponds : Saisir les nouvelles opportunités qui se présenteront à nous.

 

Quand ?

 

Si nous partions, la date serait Septembre 2014. Pourquoi ? parce que le grand serait en CM2 et que la 6ème est un peu lourde à gérer avec le CNED, parce que le petit aurait 4 ans, ce qui est pour nous l'âge minimum requis, parce qu'il faut au moins 4 ans pour faire des économies et parce que le père du captain aurait 80 ans fin 2015 et qu'on ne peut louper ça .

 

Combien de temps ?

 

Deux ans ce serait bien, mais pas réaliste ( on est con ou quoi ? on rêve alors bon ... mais non faisons comme si ), non un an c'est déjà bien et puis le grand il a aussi un Papa qui n'est pas le captain et si on peut tenter de le convaincre de laisser son rejeton partir un an, deux ans cela parait difficile, à moins de l'emmener, mais bon nous sommes modernes mais là ...et puis un an on sera de retour pour les 80 ans du patriarche... non c'est bien un an, professionnellement, c'est bien aussi un an, deux ans ça ferait trop, il s'agirait de ne pas décrocher totalement quand même, nous sommes jeunes !!!

 

Achat ou location ?

 

Achat avec leasing : la solution proposée à l'air géniale

 

On choisit le bateau, on l'équipe, on part pendant l'année de la garantie, on rembourse le loyer du leasing pendant le voyage et on revend le bateau ....avec une perte correspondant à un budget variant entre le prix d'une petite voiture à celui d'une belle berline ...mais comme on tombe sur un super vendeur qui va nous faire une super remise on ne perdra même pas d'argent....( tu ne serais pas un vendeur de canapé toi ? ), on doit vraiment avoir l'air con quand on rêve ....Bon, la même, en version comme dans la vrai vie :

 

On choisit le bateau et ses équipements, et comme on n’est jamais parti en bateau pendant un an, on ne fait pas forcément les bons choix. Mais bon, admettons que oui parce qu'on a trouvé un super vendeur-conseil. On a le bateau, on part, mais comme on a qu'un an il faut partir vite parce qu'on a pas que ça à faire, et pas le budget pour payer un port à un CATA de 12 à 14 m. Mais là, on découvre qu'un bateau neuf n'est jamais un bateau prêt à partir, et qu'il faut attendre les pièces de rechanges qui ont cassées dans le premier mois, prises en charge par la garantie certes, mais la garantie ne vous offre pas le transport, et il faut l'attendre la pièce, et puis la pièce qui empêche le truc de faire tourner le machin qui a marché une fois, il faut la poser et nous on est pas mécanicien et on ne veut pas passer un an à attendre les pièces et avoir mis en route un bateau prêt au voyage pour le voir partir avec d’autres, parce que pour nous, c'est la fin du voyage.... oui oui, il faut qu'il reparte le bateau là parce que nous on est rentré et là …le port …le leasing…Alors qu'on a repris notre vie et qu'on ne pêche plus pour se nourrir ! Ça pique un peu quand même ! Comment ça mon bateau il est trop cher ???? Comment ça il y en a beaucoup ????? Comment ça c'est la crise!!!???

Votre Captain ayant déjà expérimenté cet adage : "un propriétaire de bateau est content deux fois : quand il achète son bateau et quand ... il le vend" on s'oriente vers la location. Et là miracle, nous rencontrons " el gourou" autrement nommé Eric VASSE.

 

La location longue durée

 

Un truc génial chez ce mec, c'est qu'avec lui, tout est possible, c'est ça, il vous ouvre le champ des possibles... vous avez tout de suite l'impression que ce qui n'était jusque-là qu'un rêve peut devenir réalité.

Pour le même budget ou peut-être un peu plus et encore, vous arrivez en Martinique ( ce qui évite quand même de prendre le risque de fâcher tout le monde en commençant par une traversée) vous prenez le bateau version propriétaire, loué en longue durée, qui va devenir votre bateau pendant 11 mois. Qui a été éprouvé et qui est prêt à partir, et si jamais une pièce casse (pardon quand une pièce casse), et bien il vous la change avec l'aide du réseau qu'il a constitué depuis la trentaine d'année de présence sur la zone caraïbe.

 

Et puis il est sympa Eric, ah ! qu'on est bien à discuter avec Eric quand il vous fait visiter ce magnifique Nautitech 442 sur lequel vous pourriez partir.

 

Et quand c'est fini, car les bonnes choses ont toujours une fin, vous rendez le bateau sans avoir à vous soucier de le vendre au plus vite.

 

Vous maitrisez votre budget, il est sans surprise.

 

Si nous partions nous opterions pour cette solution. Et si nous partons hein ?

 

Le budget : Certes il est conséquent, mais c'est faisable.

 

Nous faisons le point, une société à vendre , des crédits à rembourser, un collaborateur ou trice à embaucher , on calcule, on recalcule, non pas pour s'acheter un bateau mais pour s'acheter un rêve... c'est mieux qu'un bateau, non ?

 

 

Le programme ?

 

Il s'impose : Un départ de Martinique (Port d’attache du bateau), et la magnifique mer des Caraïbes.

 

Une Bouteille de vin blanc plus tard, bon peut-être deux car éric est venu boire un coup, la conclusion tombe : c'est faisable, on peut tout faire pour que ça le fasse, on va le faire, si tous les voyants se mettent au vert, nous partirons au mois de septembre 2014.

 

Petit mot du captain :

 

Quatre ans plus tard, nous avons tenu le cap, nous avons mis tous les voyants au vert et fait en sorte que notre rêve se réalise :

 

Notre fils ( ouf, une fille de plus sur un bateau cela n'aurait pas été possible ....je plaisante hein ! ) est né en septembre 2010 avec tous ses bras et ses jambes. Bon toute sa tête on ne sait pas encore ....

 

Nous nous sommes mariés et ça c'est bien. Nous n'avons pas divorcé et ça c'est bien.

Nous avons articulé ces 4 années autour de ce projet, avec l’aide d’Eric qui a pris de nos nouvelles régulièrement, sans jamais nous mettre la pression, juste pour savoir si notre projet prenait forme et répondre à nos nombreuses interrogations.

Et puis une fois le budget atteint : nous avons signé.

 

A ceux qui nous disent avec envie " vous avez de la chance " nous répondons souvent " non, nous avons fait des choix ", mais bon quand même, nous pouvons le dire, en espérant qu'elle ne nous quittera pas à deux mois du départ, et pendant le voyage.

 

 

 

Location longue durée avec Eric Vasse de Punch croisière

 

 

Nous optons pour la proposition faite par Eric Vasse de la société PUNCH CROISIERES pour la location d'un Nautitech 442 sur 11 mois.

 

L'excellent contact et le professionalisme d'Eric nous confortent dans notre choix, ce sera une location. Il aura été patient :trois ans entre le premier contact au salon du multicoque de Lorient et la signature du chèque de réservation et quatre ans entre ce salon et le départ. Mais nous n'avons jamais changé de date de départ.

 

Il nous aura bien fallu quatre ans pour nous organiser .

 

 

 

J'ai l'air con non ? content c'est certain.

En septembre 2013 nous réservons notre bateau avec Eric qui est passé à Bordeaux.

 

 

Christophe fait le chèque de réservation , signature !

 

 

http://www.punch-croisieres.com

 

 

La préparation nautique.

 

En ce qui me concerne, hormis quelques croisères en méditéranée durant mon adolescence...le néant.

 

Une petite formation complémentaire s'impose ! Histoire de comprendre la navigation, les réactions du bateau et la base du vocabulaire nautique !

Trois raisons à cela :

1. Réagir et comprendre rapidement ordres et manœuvres.

2. Conduire le bateau en cas d'avarie capitaine.

3. Sauvegarder notre couple.

 

J'opte pour une formation ACM CATAMRAN en mars 2013.

Parfait pour répéter et matriser les manœuvres de virement de bord et empanages, sécurité à Bord, navigation, comprendre les vents et les réactions du bateau.

 

Même si la météo n'était pas au RDV, la bonne humeur et les apéros feront de ce stage un moment très agréable.

 

Formation sur un Lagoon 380 : ABALICA.

http://www.acm-cata.com/

 

La préparation médicale.

 

11 Mois sur un bateau avec 2 enfants, nécéssite une légère organisation pour la santé et la 9gestion de crise ! Nous décidons que l'un d'entre nous fera la formation médicale proposée par STW afin d'assurer un minimum de connaissances médicales pour prévenir blessures et maladies.

 

Fomation URG APP- ATSMI

http://www.stw.fr/formation/voir_DT.cfm?f=7

 

Nous optons aussi pour la mutuelle spéciale marins proposée via STW chez Gan, assurance maladie en première ligne sécurité sociale pour plus de tranquilité.

www.asfe-expat.com

 

Pour Info : Tarifs au 01/07/2014

 

 

 

Sur nos deux moussaillons , Camille (9 ans) doit faire son année de CM2 via le CNED et Timothée (4ans) est en seconde année de maternelle, pas de programme spécifique pour lui ( le CNED commence à la 3ème année de maternelle).